MY CITY

Le 19/01/2023 0

Dans Articles et debriefs

La ville est belle !

My cityMY CITY est un jeu évolutif (pardon "legacy" pour les spécialistes), c'est-à-dire qui va évoluer et se modifier au fil des parties,  conçu par Reiner Knizia (Schotten Totten, Lost Cities...et bien d’autres).
C'est un jeu familial de pose de tuiles pour 2 à 4 architectes d’au moins 10 ans, pour des sessions d’environ 1 heure. Edité par Iello.

Ambiance :

Après un long voyage, vous atteignez enfin un nouveau territoire qui semble propice à la construction et au développement de votre ville. Vous ne perdez pas de temps et vous vous lancez immédiatement dans cet ambitieux projet.
Fondez et développez votre ville dans un palpitant jeu évolutif qui conserve vos choix de partie en partie ! Avec My City, vivez une expérience de jeu exceptionnelle dans laquelle vos décisions vous engagent sur le long terme !

Dans My City, vous incarnez donc un "pionnier" qui va créer et développer sa ville à travers les générations (des débuts frémissants jusqu’à l’âge d’or de l’industrialisation). Le tout en construisant des bâtiments, bâtiments, qui sont en réalité des polyominos, mais si, ces formes "Tétris" que nous connaissons tous.
Le but dans My City sera de marquer le plus de points de progrès en laissant le moins d’espace vide sur son plateau. Mais pas seulement…

Ah, rien de bien nouveau me direz-vous !

On connait déjà !
Alors oui et non ! (je l’aime bien cette phrase).

On connait certes, cela a déjà été utilisé mais l’originalité de My City vient de son aspect "Legacy" qui change vraiment la donne. Au fil des 24 épisodes (répartis en 8 enveloppes de 3 épisodes) vous  allez développer votre cité et construire votre histoire mais avec à chaque fois de nouvelles règles, de nouveaux bâtiments, une terre qui évolue aussi…
En fonction de vos résultats lors des épisodes, vous ajouterez de nouvelles "fonctionnalités" (généralement sous forme  d’autocollants, mais pas que.."chut, faut pas que je parle trop") à votre ville qui modifieront le cours de l'évolution de votre Cité.

Aucun joueur ne verra son plateau évoluer de la même manière.

Une fois l'aventure finie, il sera toutefois possible d’y rejouer encore et encore dans un nouveau mode de jeu grâce au verso des plateaux joueur !

REMARQUE: dans cet article je ne vais pas "Spoiler", je ne parlerai que des 3 premiers  épisodes du chapitre I, c'est-à-dire le "chapitre initial" du jeu que l’on trouve dans les règles du jeu.

My city"Promis, je ne dévoilerai rien des autres chapitres, à part le titre écrit en gros sur les enveloppes."

REUNION DE CHANTIER

ETAPE 1 : le matériel

My cityUn matériel qui fait le travail, les illustrations (réalisées par Michael Menzel) sont agréables et bien dans le thème. Remarque, heureusement car seules ces tuiles nous imprègnent du thème.

• PLATEAU INDIVIDUEL recto-verso et les marqueurs de score.

My cityLe recto (à gauche) est utilisé pour le mode campagne, le verso (à droite) pour le mode "illimité".
Sur le plateau "mode campagne", on voit la piste de score, la piste de Progrès (les ronds jaunes), la zone de construction composée de prairies, de cases forêt, montagne, d’une rivière, de cases  "arbre" et de cases "pierre".
Il y a également, en haut à gauche, un icône animal et un bandeau pour nommer sa Ville.
Et on observe de grandes cases marrons vide autour du plateau…..hum, mystère !

• Des tuiles bâtiments

My cityElles sont de 8  formes différentes et de 3  couleurs : rouge pour l’administratif, jaune pour le résidentiel et bleu pour l’industriel.
Au verso de ces tuiles se trouve un icône animal pour pouvoir donner ses pièces à chaque joueur selon l’icône de son plateau.

• 24 cartes de construction

My cityElles définissent quel bâtiment prendre pour construire et de quelle couleur.

• 8 enveloppes aux titres intrigants ;-)

My cityCe sont les 8 chapitres de  notre Histoire citadine. La seule chose que je peux dire, c'est que les titres sont très fidèles à ce que l'on trouve à l'intérieur des enveloppes.

ETAPE 2 : Comment créer les fondations de la ville ?

My cityLes fondations, c'est important ;-)

* Chaque joueur prend un plateau avec l’icône de son choix sur lequel il inscrira le nom de sa Ville, un cube score qu’il place sur la case 10 ainsi que 24 tuiles avec l’emblème de son plateau au verso. Chaque joueur possède un set de tuiles identiques (même forme, même quantité, même couleur, un peu comme dans Karuba.)

* On forme une pioche avec les 24 cartes constructions.

My cityET C’EST TOUT !!

ETAPE 3 : Comment se passe la construction de la ville ?

Alors rien de plus simple lors de ce chapitre 1.
On retourne 1 carte du deck "construction" qui nous indique quelle tuile prendre.

My cityChaque joueur prend la tuile et la place sur son plateau.
En tant que bon architecte/promoteur, il y a cependant quelques règles et contraintes très simples :
1) Poser la 1ère tuile au bord de la rivière : "L’eau, c’est la VIE !"
2) Ensuite, chaque nouvelle tuile doit être adjacente à une autre en touchant au moins un carré (une règle habituelle dans ce style de jeu).
3) Interdiction de recouvrir : ni  une autre de ses tuiles déjà posées, ni la rivière, ni la montagne, ni la forêt ("Laissons les animaux un peu en paix, diantre !! ")

My cityVoilà, c’est tout. Pas trop complexe.

Enfin, au départ, ça va puis au fil de la manche les places deviennent de plus en plus difficile à trouver, les tuiles ne sont pas celles qu’il nous faut etc….
Si jamais, on ne peut OU ne veut pas placer la tuile demandée, on la met de côté en la retournant et on perd IMMEDIATEMENT 1 Pv.
On peut aussi décider (quand on sent que ça va devenir compliqué de placer nos tuiles restantes) d’arrêter la construction de notre Ville avant la fin de la pile "Construction" afin d’éviter de perdre -1Pv à chaque autre tuile non placée.
Une fois le deck "Construction" épuisé OU si tous les joueurs ont passé, la manche/l’épisode se termine et on passe alors au décompte.

FIN DE CHANTIER : Qui a le mieux bâti sa Ville ?

On gagne :
+ 1 point par arbre encore visible ET c’est tout pour le positif !!
On perd :
- 1 point par pierre non-recouverte,
- 1 moins par prairie non-recouverte (case vide).

My city

Un décompte de points d’une simplicité enfantine.

Un décompte simple, évident, efficace et qui oblige à faire des choix douloureux pendant la construction de sa Ville .

"Dois-je recouvrir ces arbres pour ne pas laisser de vide ou laisser un peu de vide et garder les arbres ?"

ET C’EST TOUT ?

MAIS AUCUNE ORIGINALITÉ !

C’est nul !!!

My city

Ah, mais c’est parce que je n’ai pas encore parlé de l’élément central et même primordial pour ne pas dire crucial du jeu : son aspect Legacy, Evolutif !

My cityEn effet, à la fin de chaque épisode, selon sa place, chaque joueur va obtenir des points de progrès (2 pour le 1er et 1 pour le 2nd), ce sont ces points qui détermineront le Grand vainqueur à la fin des 24 épisodes de l’Histoire.  Mais aussi des bonus/malus sous forme d’autocollant à coller sur son plateau.

Exemple : à la fin de l’épisode 1, le 1er joueur doit coller en malus 1 autocollant représentant une case avec 2 pierres, le 2nd aucune vignette et le 3ème-4ème reçoivent en bonus 1 case arbre en plus à coller.

De plus chaque nouvel épisode apporte une nouvelle règle, que ce soit sur la pose de tuile, de mécanique ou encore sur le scoring.

Exemple :

* Dès l ‘épisode 2, on obtient 1 point pour chaque bâtiment de votre plus grand groupe de chaque couleur.
* A l’épisode 3, on aura sur notre plateau un puits qui, s’il est complètement entouré, rapporte 4 points supplémentaires.

My cityDans chaque enveloppe, vous aurez cette fiche "Chapitre" de scores qui sera différente.

Chaque nouveau chapitre et son enveloppe scellée introduit donc de nouveaux éléments de jeu et propose de nouveaux défis !

My cityPETITS CONSEIL POUR APPRECIER VOTRE VOYAGE EN MODE CAMPAGNE ;-)

Même si le jeu fonctionnera parfaitement à 2 joueurs, je recommande (si je peux recommander quelque chose ;-) ) plutôt My City pour au moins 3 joueurs ne serait-ce que pour le scoring de fin d’épisode qui propose des récompenses (points de progrès) selon le mode : le 1er reçoit 2 points + malus, le 2nd 1 point uniquement et les autres reçoivent1 bonus. A 2 joueurs, celui qui remporte le plus de points remporte le malus, mais le second est alors considéré comme étant le dernier et remporte de fait le bonus. On profitera donc quand même de tous les autocollants bonus pendant la campagne, même à 2 joueurs."

Chaque chapitre se compose de 3 épisodes pour environ 1h00 de jeu et même si c’est mieux de faire les 3 épisodes d’un chapitre en une session, rien n’empêche de faire épisode par épisode.

My cityPas de spoils ! J'ai promis !

Il est aussi conseillé de commencer et finir l’Histoire avec les mêmes joueurs, c’est plus sympa  de voir toute l’évolution de SON plateau jusqu’à la fin. Même si, là aussi, rien n’interdit de reprendre le plateau d’un autre joueur et de continuer sa partie. Il faudra juste que ce joueur assimile toutes les précédentes règles d’un coup.

Alors jusqu’au Chapitre 3, ce n’est pas trop grave car les règles restent relativement simples mais à partir du chapitre 4, les "choses" se complexifient un peu.
Un joueur qui prendrait, du coup, le jeu d’un autre en cours se verrait sans doute désavantagé par rapport aux autres.
D’autant plus, qu’il y a le plateau côté verso pour faire des parties ponctuelles MAIS il faut avoir joué les 3 premiers chapitres  pour "débloquer ce mode" (il nécessite du matériel débloqué dans ces enveloppes).
A vous de voir.

ALORS CETTE VILLE EN CAMPAGNE..(euh, le mode campagne, hein), c’est bien ?

My cityOui, je suis un grand enfant ;-)

J'ai vraiment beaucoup aimé My City, comme ma petite Ludi’famille. Il a fait l'unanimité.
On a immédiatement accroché et je pense que cela est dû à l’extrême simplicité des 1ers épisodes qui ne nous noient pas sous des tonnes de règles.

J’installe le jeu, j’explique en 2 minutes et c’est parti, tout le monde a compris !

On joue !

Puis, petit à petit, on introduit, par petites touches, de nouvelles règles venant complexifier, modifier le jeu pour éviter la monotonie et c’est une grande force du jeu… Aucun chapitre n’a de règles vraiment trop lourdes  (avec un peu de nuance sur les 2 derniers chapitres) et malgré ces changements mineurs, chaque épisode a eu une saveur particulière.
Et petit à petit, une histoire émerge, votre plateau, votre matériel évoluent au fil des enveloppes/époques.
Mais plus qu’une Cité, je trouve, qu’en fait le jeu nous demande de nous adapter, d’adapter à chaque fois sa nouvelle ville aux défis proposés par les enveloppes au fil du temps car à chaque fin d’épisode, on rase sa ville pour en bâtir une autre à l’épisode suivant.

Les 2 premiers chapitres sont vraiment très faciles à comprendre (trop pour les gros joueurs ) mais il ne faut vraiment pas s’arrêter là car à partir du Chapitre 5, la campagne devient vraiment plus complexe pour aboutir aux chapitres 6, 7 et 8 à un jeu vraiment plus profond. Il faudra alors gérer beaucoup plus de paramètres que la simple pose de tuiles avec en plus de l’interaction qui pointera le bout de son nez et là les "gros joueurs" (un peu sur leur faim jusque là) s’y retrouveront. C’est d’ailleurs vers ces Chapitres que de gros changements apparaitront sur votre plateau (j’ai rien dit ;-)

J’apprécie aussi le fait que malgré l'aspect Legacy, après les 24 épisodes, on ne jette pas le jeu. Un mode permanent très intelligemment nommé "MODE ETERNITÉ" est prévu.
Ce mode ne sera cependant "actif" que si vous avez joué les 3 premiers chapitres du mode "campagne" pour avoir le matériel nécessaire. Ce "mode éternité" correspond au niveau difficulté "moyen" ou "familial" (on va dire) du mode campagne. Ce n’est pas un hasard si c’est le niveau le plus accessible, sans être trop facile qui a été choisi pour ce mode "éternel " ;-) 

Très bien pensé !

On a adoré :

+ Un jeu accessible rapidement : un paquet de cartes, des tuiles, un plateau, des règles simplissimes et c’est parti.
+ La difficulté qui augmente crescendo tout en restant "accessible".
+ Une  mécanique fluide puisque l’on joue tous en même temps,
+ Une mécanique évolutive avec ses enveloppes à découvrir qui apportent de nouvelles règles, du nouveau matériel…
+ Le bonus/malus selon notre classement à chaque épisode qui permet d’équilibrer le jeu et de ne pas voir un joueur s’envoler trop facilement.
+ Le bonheur d’ouvrir une nouvelle enveloppe après 3 épisodes (environ 1 heure)  et l’excitation de découvrir les nouveautés.
+  Une interaction absente lors des 1ers chapitres mais qui arrive par la suite.
+  Voir évoluer son plateau de jeu avec tous ces autocollants sans détruire de matériel.
+  ET voir de nouveau son plateau évoluer sur un endroit déjà évolué en fonction de l’avancée technologique.
+  Pouvoir continuer de joueur même une fois les 24 épisodes terminés et ça c’est cool !

Ca peut moins plaire :

- On joue chacun dans son coin, aucune interaction lors des 3 premiers chapitres (il ne faut pas s’arrêter à cette sensation),
- Les 2 premiers chapitres un peu "monotones" et trop légers pour les gros joueurs,
- Un thème que l’on ressent finalement très peu (la construction d’une ville).
- Le fait de recommencer à chaque épisode sa ville alors que l’on est censé la faire évoluer…étrange.
- Ne pas pouvoir refaire un Chapitre qui nous a beaucoup plus une fois le jeu terminé, comme le fameux Chapitre ……bip……(non, je ne dirai rien). C’est la limite d’un Legacy.

My cityMy City a donc vraiment un petit je ne sais quoi, un petit quelque chose de vraiment spécial car même si My City n’invente rien, on a là un mélange astucieux entre polyominos, le format Legacy et ces fameuses enveloppes à débloquer (suivez mon regard ==} ZOMBIE TEENZ/KIDS)

3 "ingrédients" très à la mode en ce moment mais il faut le reconnaître : ça fonctionne parfaitement !

"Papa, papa…on fait notre chapitre de My City du soir?
J’sais pas, demande à LudiMel. On est un soir de semaine, c’est dur après le boulot !
Maman, maman…on fait un chapitre de My City ?
Oh, ouais pourquoi pas, au pire on ne fait qu’un épisode !
Cool !"

Au final, on se mange les épisodes par 3. Sauf les 3 derniers chapitres plus costauds.

My City est étonnamment simple en terme de règles, mais très vite des choix tendus, des décisions difficiles à prendre vont apparaître et ne feront que croître au fil des époques et des enveloppes ouvertes.
Avec tous ces petits détails, on obtient avec My City, un jeu facile d’accès, efficace, passionnant, surprenant et, chose non négligeable, qui donne envie d’aller au bout des 24 épisodes avec ces fameuses enveloppes surprises !

 

Bref, si vous aimez, les polyominos, les puzzles, avoir un jeu qui évolue au fil des parties et les enveloppes surprises…Foncez bâtir votre Cité !

ALORS, ET VOUS !
SEREZ-VOUS CAPABLE D’ADAPTER VOTRE CITÉ AUX NOUVEAUX DEFIS IMPOSÉS PAR LES ENVELOPPES
?

My city

 

En plus, la suite "My Island" est prévue pour cette année 2023.

My islandL'info, c'est par LA ;-)

Evolutionnement Vôtre,

LudiKev

 

Soutenez une partie une photo une phrase sur Tipeee
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam